LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Novembre 2013

Voilà, vous êtes au Bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait :

« Quand on aime quelqu’un on parlerait de lui du matin au soir ; qu’en est-il de Dieu ? »
Et il disait encore :
« Ne pas tendre vers la sainteté comme vers un objectif à atteindre, mais laisser le Seigneur faire en nous son œuvre… Ça oui ! »

La 4L du pape.

Le pape François tout heureux d’avoir reçu une Renault 4L (Potins d’octobre) a voulu l’essayer sur une petite route près de Castel Gandolfo. Mais cette vieille voiture tombe en panne, un monsieur très obligeant à bord d’une Alpha Romeo neuve le reconnaît et s’arrête, lui proposant de remorquer la voiture jusqu’au prochain garage : « Si je vais trop vite, lui dit-il, n’oubliez pas de klaxonner. »
Après quelques kilomètres une superbe Ferrari dépasse le convoi ; le chauffeur furieux décide alors de le rattraper. Le pape klaxonne, mais pris dans la course le conducteur n’entend pas.
Ils passent devant un garage. Le garagiste qui a reconnu le pape dans la 4L se précipite au téléphone et appelle son copain à quelques kilomètres plus loin : « Va vite sur le bord de la route, je viens de voir une Ferrari poursuivie par une Alfa Romeo et derrière il y avait le pape en 4L qui klaxonnait pour pouvoir doubler. » Et l’autre de répondre : « Je viens de les voir passer, ils ont doublé la Ferrari mais le pape n’arrive pas à doubler l’Alfa Romeo. »

Un enfant pas sage

Et Christian Bobin disait...

« Je suis né dans un monde qui commençait à ne plus vouloir entendre parler de la mort et qui est aujourd’hui parvenu à ses fins, sans comprendre qu’il s’est du coup condamné à ne plus entendre parler de la grâce. »

Médecin, philosophe, ouvrier

Si Jésus revenait, d’après vous choisirait-il d’être...

Médecin d’une organisation humanitaire 26 %
Philosophe 18 %
Ouvrier 17 %
Secrétaire général de l’ONU 6 %
Chef d’Etat 5 %
Vedette de télévision 4 %
Militant politique 3 %
Ne se prononcent pas 21 %

Mais il était charpentier !

Le bestiaire du sacristain

Lors d’un colloque des sacristains européens, le sacristain de Port Saint Nicolas a découvert que les vieilles dames à la piété quelque peu envahissante que l’on nomme en France « grenouilles de bénitier » sont dites « hirondelles de chaire » en Allemagne et « souris de sacristie » au Portugal. De quoi bientôt ouvrir un zoo !

Une nouvelle langue ?

« Jésus parlait souvent en paraboles. Pourquoi ? » demandait le père Kerygme, curé de Port Saint Nicolas à des enfants. Et Maxence de répondre : « C’est parce qu’il recevait ses conseils du ciel par l’intermédiaire d’un satellite. » (sic !). Le sacristain pense donc qu’il faut que les catéchistes soient de bons décodeurs.

L’énigme du sacristain

La réponse vous est donnée en envoyant par email votre solution à jules.lagoutte portstnicolas.org.

Le sacristain,qui connait tous les langages de la nature, par une belle soirée très calme, étendu au bord de la rivière, a entendu cette conversation curieuse :
- Que fais-tu ici, toi qui n’es pas d’ici ?
- Celui qui m’a mis ici n’est pas loin d’ici !
- Si tu ne sors pas d’ici, je te mange ici !
- Si tu me manges ici, tu sors d’ici !

Qui étaient ces êtres vivants ?

La photo du sacristain


Le sacristain, pour changer du bateau, va prendre l’avion ; il pose pour la photo à côté de son pilote...

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 02/11/2013