LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Juin 2013

Voilà, vous êtes au Bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait :

« Il ne s’agit pas pour défendre sa vérité de détruire la charité. »
Et il disait encore :
« Il y a souvent un écart entre l’intelligence qui voit bien et la volonté qui n’embraie pas. »

Vanité

Après de longues études de droit, la nièce du sacristain a ouvert son bureau d’avocate et lors de son premier jour de service, elle entend frapper à la porte.
Pour impressionner le nouveau venu, elle saisit son téléphone et lui demande d’attendre un instant.
Elle reste ainsi une demi-heure, faisant semblant d’être en communication :
« Oui, bien sûr ! Je ne laisserai pas tomber ! Cette affaire me semble d’ailleurs simple... En effet, je suis persuadée que lors du prochain jugement, le juge nous donnera une sentence favorable et nous gagnerons !!! »

Après avoir raccroché, elle se tourne vers le nouveau venu et lui demande d’une voix posée :
« Eh bien, monsieur, que puis-je faire pour vous ? »
L’homme lui répond :
« Je travaille chez Orange, je viens vous installer votre ligne téléphonique. »

Petite annonce

Fernand Chaussures
Avis à la Clientèle

La loi du 18 mai 2013 ayant clairement précisé que désormais
« une paire de chaussures » signifie seulement « 2 chaussures »,
nous prions nos aimables clients de toujours bien préciser
ce qu’ils souhaitent trouver dans la boîte :
1. Ou bien 2 pieds gauches
2. Ou bien 2 pieds droits
3. Ou 2 pieds hétérodirectionnels.

Merci
La Direction

Fernand Prodhomme

La lutte contre le gaspi s’organise.

- Tristram Stuart dans un livre qui parait ces jours-ci (Global gâchis) estime que si l’on prend en compte le gaspillage au niveau des exploitations agricoles, des usines agroalimentaires, des supermarchés, des restaurants et enfin à domicile, nous jetons au moins un tiers des denrées alimentaires produites dans le monde.

Cette estimation a été officialisée par la FAO. C’est d’autant plus choquant que, parallèlement, 1 milliard de personnes ne mangent pas à leur faim et que des forêts entières sont détruites pour produire de la nourriture dont une large part sera tout simplement jetée !

- L’association Disco Soupe, lutte contre le gâchis sur un mode festif.
Éplucher des légumes et des fruits en musique sur la place publique, c’est le pari de l’association Disco Soupe, dont les dix organisateurs bénévoles invitent les passants à cuisiner potages, jus de fruits et soupes avec eux sur une musique disco. Le matin de l’événement, carottes, tomates et autres salades destinées à la poubelle sont récupérés au marché de Rungis ou auprès des maraîchers, puis sont disposées sur un étal, épluchées, coupées ou mixées. Les préparations sont ensuite dégustées sur place. « L’objectif, c’est de montrer à tous que l’on peut toujours cuisiner de bons plats avec des fruits et légumes disqualifiés, et ce, dans une ambiance agréable », explique Alice Blaise, l’une des fondatrices de Disco Soupe.
- Pour approcher l’idéal « zéro gâchis », P.A.M. 24 ans, PDG de l’entreprise du même nom, a créé un outil informatique permettant aux magasins de déclarer les denrées approchant de la date limite de consommation, et qui sont vendues moins cher. Ces données sont ensuite relayées par le site Internet de Zéro Gâchis. Quatre grandes surfaces de Brest testent le concept.
Depuis le début du test, en avril 2012, le nombre de produits achetés a permis de réduire le gaspillage par deux.
- La loi de l’offre et de la demande vaut aussi en matière de recyclage. Pour les faire coïncider, la société Eqosphère, fondée en 2010, a créé une plate-forme numérique. Les produits non vendus trouvent ainsi acquéreurs au lieu d’être jetés. Restaurants, services publics, magasins peuvent y indiquer la nature et la quantité de leurs produits invendus ou invendables.
Eqosphère met en relation une quarantaine d’entreprises émettrices de taille et d’activité diverses, avec 200 récepteurs parmi lesquels La Croix-Rouge, Les Restos du cœur, Emmaüs, de petites associations et les services publics.
- L’Agence du Don en Nature collecte les produits non alimentaires neufs en faveur des plus démunis. Chaque année, 400 millions d’objets neufs restent dans leurs emballages, souvent détrônés par d’autres, issus d’une nouvelle collection. Récupérant les invendus destinés à la poubelle auprès d’industriels comme Célio, L’Oréal, ou Procter & Gamble, elle les redistribue à son réseau de 300 associations d’aide aux plus démunis.
Depuis sa création en 2009, l’association a récolté l’équivalent de 26 millions d’euros (en prix publics constatés) de dons en nature. Son objectif est de multiplier ce chiffre par quatre d’ici à 2015.

- A Montréal, pendant les mois d’été, environ 200 000 déménagements sont comptabilisés.
Une jeune entreprise novatrice effectue des déménagements complets ou partiels dans le centre et l’est de Montréal à vélo, sur courte et longue distances. Grâce à des remorques spécialement conçues, ces déménageurs peuvent transporter meubles, boîtes, appareils électroménagers, tout comme les entreprises traditionnelles utilisant des camions. En mobilisant plusieurs déménageurs-cyclistes, on peut sans peine déménager tout le contenu d’un appartement. Depuis 2008, elle a réalisé 1 500 déménagements et transporté des centaines de tonnes.
Avec un peu d’imagination, de vaillance et une bonne dose d’huile de mollet, on peut déplacer beaucoup de choses !

L’énigme du sacristain

La réponse vous est donnée en envoyant par email votre solution à jules.lagoutte portstnicolas.org.

Si elle a revêtu sa tenue épiscopale, c’est que cette fleur se prépare à un destin « vaticanesque » pour en faire sa fortune. Encore que certains l’ont associée à la parure d’un traître. Va savoir pourquoi. Elle rêve sans doute...
Quels sont ses noms ?

La photo du sacristain


Le photographe a surpris le sacristain complotant dans une station de métro parisien vide.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/06/2013