LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Octobre 2012

Voilà, vous êtes au Bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait :

« Il ne s’agit pas de défendre « notre » citadelle, mais d’aménager le monde, c’est là notre mission. »
Et il disait encore :
« Nous reconnaître pécheurs nous rend justes,
nous reconnaître justes nous rend pécheurs »

La solidarité ne sera bientôt plus un crime

Le sacristain se réjouit d’apprendre que le gouvernement se prépare à présenter une loi qui abroge le « délit de solidarité » qui permettait de faire condamner les personnes qui portaient secours aux clandestins à cinq ans de prison et 30 000 € d’amende..

Octobre 2012 : « Les grandes manœuvres »


C’est le titre que le cardinal R. Etchegaray donne à ce mois :
- Le 11 octobre, les 50 ans de l’ouverture du concile Vatican II (un concile qui n’a pas encore mûri tous ses fruits).
- Le lancement de l’Année de la foi (annoncée par le pape… il y a déjà un an).
- Du 7 au 28 octobre, le Synode universel sur la « Nouvelle Évangélisation », au terme d’une large préparation au sein des Églises locales.

Le pot fêlé que je suis

Le sacristain a bien aimé cette parabole chinoise racontée par François Garnier :

Une vieille dame chinoise possédait deux grands pots, chacun suspendu au bout d’une perche, qu’elle transportait appuyée derrière son cou. Un des pots était fêlé alors que l’autre était en parfait état, rapportant toujours sa pleine ration d’eau. A la fin de la longue marche, du ruisseau vers la maison, le pot fêlé n’était plus qu’à moitié rempli d’eau.
Tout ceci se déroula quotidiennement pendant deux années complètes. Et la vieille dame ne rapportait chez elle qu’un pot et demi d’eau. Le pot parfait était très fier de lui tandis que le pot fêlé avait honte de ses imperfections et se sentait triste : il ne pouvait faire que la moitié du travail pour lequel il avait été créé.
Après deux années de ce qu’il vivait comme un échec, il s’adressa un jour à la vieille dame, alors qu’ils étaient près du ruisseau : "J’ai honte de moi-même parce que ma fêlure laisse l’eau s’échapper au retour vers la maison." La vieille dame lui sourit : "As-tu remarqué qu’il y a des fleurs sur ton côté du chemin alors qu’il n’y en a pas de l’autre côté ? J’ai toujours su ta fêlure, alors j’ai semé des graines de fleurs de ton côté du chemin, et chaque jour, lors du retour à la maison, tu les arroses. Pendant deux années, grâce à ta fêlure, j’ai pu cueillir de superbes fleurs pour décorer la table. Sans toi, tel que tu es, il n’aurait pu y avoir cette beauté pour agrémenter la maison."
Chacun de nous avons nos propres manques, nos propres fêlures. Mais ce sont chacune de ces craquelures et chacun de ces manques qui rendent nos vies belles et fécondes.

La maternité pour tous !

Après "Le mariage pour tous !" le sacristain se demande si nous ne verrons pas apparaître demain dans notre pays un autre slogan du genre "La maternité pour tous !" ?
Si la différence sexuelle a en effet si peu d’importance dans la définition du couple et la constitution d’une famille, pourquoi près de la moitié des citoyens n’auraient-ils pas le droit, eux aussi, de porter un enfant ?
N’y a-t-il pas là une horrible discrimination de la nature à dénoncer et à abolir au nom de l’égalité, grâce aux progrès de la science médicale ?

L’énigme du sacristain

La réponse vous est donnée en envoyant par email votre solution à [jules.lagoutte chez portstnicolas.org].

Enigme biblique : Sauriez vous dire au sacristain quel est cet ignoble individu qui exerça le pouvoir sur Israël après avoir massacré plus de 65 de ses frères ? Blessé à mort par une femme qui lui lança à la tète une énorme pierre, il demanda a son écuyer de l’achever, afin qu’on ne puisse pas dire de lui qu’il avait été tué par une femme.

La photo du sacristain

C’est pourtant bien le sacristain que l’on aperçoit dans le brouillard d’octobre...

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Jules LAGOUTTE

Patron du Bar de la Marine de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 01/10/2012