LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Janvier 2012

Voilà, vous êtes au Bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait :

« Il suffit de prier, dit-on ; or prier consiste d’abord à voir les faits dans la perspective de la foi. Amen. »
Et il disait encore :
« L’égoïsme est incompatible avec la pleine santé de l’Esprit »

Passage difficile

Cette histoire vraie a été relatée au sacristain par un ami de Port Saint Nicolas en coopération en Afrique.

Annonce entendue hier soir à la messe :« L’association Les amis des âmes du Purgatoire organise une veillée de prière pour les âmes du purgatoire de 22 h à l’aube sur le thème : ’Faites-nous sortir d’ici !’. »

Le bon berger

Un bon berger faisait paître son troupeau sur un alpage. D’un nuage de poussière surgit un rutilant 4x4 de luxe venant dans sa direction.
Le chauffeur, un jeune homme dans un complet Armani, chaussures Gucci, verres fumés Ray Ban et cravate Hermès, se penche par la fenêtre et demande au berger :
- Si je peux vous dire exactement combien de moutons il y a dans votre troupeau, m’en donnerez-vous un ?
Le berger regarde le jeune homme, puis son troupeau broutant paisiblement et répond simplement :
- Certainement.
L’homme gare sa voiture, ouvre son ordinateur portable, le branche à son téléphone cellulaire, navigue sur Internet vers la page de la NASA, communique avec un système de navigation GPS, balaie la région, ouvre une base de données et quelque trente fichiers Excel aux formules complexes ; finalement, il sort un rapport détaillé d’une dizaine de pages de son imprimante miniaturisée et s’adresse au berger en disant :
- Vous avez exactement 1 586 moutons dans votre troupeau.
- C’est exact, dit le berger. Et comme nous l’avions convenu, choisissez-en un.
Il regarde le jeune homme faire son choix et expédier sa prise à l’arrière de son véhicule, puis il ajoute :
- Si je devine avec précision ce que vous faites comme métier, me rendez-vous mon mouton ?
- Pourquoi pas ? répondit l’autre.
- Vous êtes énarque et vous faites des audits et vous travaillez dans une agence de notation, dit le berger.
- Vous avez parfaitement raison, comment avez-vous deviné ?
- C’est facile, vous débarquez ici alors que personne ne vous l’a demandé, vous voulez être payé pour avoir répondu à une question dont je connais la réponse et, manifestement, vous ne connaissez absolument rien à mon métier. Maintenant, rendez-moi mon chien.

Oups ! Ai-je péché ?

Rassurez-vous, comme cette publicité le montre, en période de fêtes, le péché de gourmandise est retiré de la liste des péchés capitaux !

15 janvier : Les migrants et la nouvelle évangélisation

Pour que cette journée soit pour vous bien autre chose qu’une « campagne de plus », le sacristain vous fait deux propositions :
 vous offrir 7 mn pour regarder seul ou avec d’autres cette vidéo.
 jouer en famille ou avec des amis au jeu « En route avec les migrants », à télécharger ici.

L’énigme du sacristain

La réponse vous est donnée en envoyant par email votre solution à [jules.lagoutte portstnicolas.org].

Qu’est-ce qui distingue Tréguier, Sarlat, Vienne, Mâcon, Arles, Toul, Laon, par rapport à Vence, Lodève, Saint Paul de Léon, Antibes, Avranches, et Die ?

La photo du sacristain

Le sacristain et ses neveux avaient la plage pour eux ce matin-là.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Jules LAGOUTTE

Patron du Bar de la Marine de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 01/01/2012