LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Septembre 2008

Voilà, vous êtes au bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait

« Les psaumes sont des prières de lutte, l’Alliance exige fidélité qui suppose lutte. »

Et il disait encore :
« Je me dis que l’on ne se pose pas de question quand il arrive quelque chose de joyeux. Alors pourquoi se poser des questions quand il arrive de la souffrance ? »

Blague de comptoir :

Suite à une crise cardiaque sur la voie publique, un homme est transporté d’urgence dans l’hôpital le plus proche et subit une opération à cœur ouvert.
Il se réveille après l’opération et se trouve être soigné par des sœurs dans un hôpital catholique. Comme il retrouve ses esprits, une sœur lui demande comment il va payer ses soins. Elle lui demande s’il a une assurance maladie.
Il répond d’une voix faible :
- ... pas d’assurance maladie.
- Avez-vous de l’argent à la banque ?
- Pas d’argent à la banque.
- Avez-vous un membre de votre famille qui peut vous aider ?
- Je n’ai qu’une sœur, vieille fille qui est religieuse dans un couvent.
La sœur se fâche et lui dit :
- Les religieuses ne sont pas vieilles filles, elles sont mariées à Dieu.
Et le patient répond :
- Alors, envoyez la facture à mon beau-frère.

La pub du sacristain

Depuis octobre 2002 (autorisation de l’affiche « AMEN » par la justice française utilisant un symbole chrétien à des fins mercantiles), le sacristain tourne le concept dans le sens inverse et fait de la pub chrétienne avec des symboles laïcs, au nom de la même liberté d’expression.

Original : Ikea
Original : Ikea

L’énigme du sacristain

La réponse vous est donnée en envoyant par e-mail votre solution à jules.lagoutte portstnicolas.org.

Saurez vous reconnaître ce plat dont le sacristain vous donne une recette abrégée ?

Référence biblique par ordre alphabétique Produit
Samuel I 7,9 P1
Nombres 17,23 P2
Proverbes 30,33 P3
Jean 4,7 P4
Ezechiel 24,10 P5
Juges 9,9 P6
Daniel 1,12 P7
Proverbes 25,27 P8
Luc 11,12 P9
Livre des Rois II 6,25 (à cinq sicles) P10
Luc 13,34 P11
Samuel I 30,12 (une seule suffit) P12
Levitique 2,13 P13
Livre des Rois I 5,2 P14

Avec un peu de P6, faire revenir dans une grande marmite deux P10 puis ajouter les P1 et P11 coupés en morceaux pendant quelques minutes en mélangeant bien puis ajouter deux bonnes cuillères de P8.
Laisser encore quelques minutes.
Rajouter deux mesures de P4, les P7 coupés en morceaux, une petite cuillère de P5, de P13 faire cuire deux heures.
Faire cuire à part dans une mesure de P4 trois P9 pendant six minutes.
Dans un peu de P3 fondu bien mélanger avec deux bonnes mesures de P14 de telle manière que l’ensemble soit souple, faire cuire dans une marmite percée superposée à la préparation qui cuit.
Au bout de 30 minutes retirer du feu, rajouter une petite mesure de P6, les P12 que l’on aura ramolli dans le P3, mélanger à nouveau et remettre sur le feu, laisser cuire encore 30 minutes.
Servir chaud tout ensemble ou séparé.
Décorer avec des P2 et les P9 décortiqués et coupés en quatre.

La photo du sacristain

On voit nettement le sacristain sur cette photo du grand pardon de Port Saint Nicolas, il est à gauche de l’autel.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Jules LAGOUTTE

Patron du Bar de la Marine de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 01/09/2008