LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Janvier 2007

Voilà, vous êtes au bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait

« Le récit de la Genèse n’est pas l’histoire d’un destin fatal venu du fond des âges que nous subirions par la faute de nos premiers parents… C’est notre histoire au présent. »

L’enfer : exothermique ou endothermique ?

Question bonus de chimie donnée à l’Université de Nanterre : « L’enfer est il exothermique (évacue de la chaleur) ou endothermique (absorbe de la chaleur) ? »
La plupart des étudiants ont exprimé leur croyance en utilisant la loi de Boyle (si un gaz se dilate il se refroidit, et inversement) ou ses variantes.
Cependant un étudiant eut la réponse suivante :
« Premièrement, nous avons besoin de connaître comment varie la masse de l’enfer avec le temps. Nous avons donc besoin de connaître à quel taux les âmes entrent et sortent de l’enfer. Je pense que nous pouvons supposer sans risque qu’une fois entrée en enfer, l’âme n’en ressortira plus. Du coup, aucune âme ne sort.
De même pour le calcul du nombre d’entrées des âmes en enfer, nous devons regarder le fonctionnement des différentes religions qui existent de par le monde aujourd’hui.
La plupart de ces religions affirment que si vous n’êtes pas un membre de leur religion, alors vous irez en enfer. Comme il existe plus d’une religion exprimant cette règle et comme les gens n’appartiennent pas à plus d’une religion, nous pouvons en déduire que toutes les âmes vont en enfer.
Maintenant, regardons la vitesse de changement de volume de l’enfer. La loi de Boyle spécifie que « pour que la pression et la température restent identique en enfer, le volume de l’enfer doit se dilater proportionnellement à l’entrée des âmes ». Par conséquent, cela donne deux possibilités :
- si l’enfer se dilate à une vitesse moindre que l’entrée des âmes en enfer, alors la température et la pression en enfer augmenteront indéfiniment jusqu’à ce que l’enfer éclate.
- si l’enfer se dilate à une vitesse supérieure à la vitesse d’entrée des âmes en enfer, alors la température diminuera jusqu’à ce que l’enfer gèle.
Laquelle choisir ?
Si nous acceptons le postulat de ma camarade de classe Jessica m’ayant affirmé durant ma première année d’étudiant : « Il fera froid en enfer avant que je couche avec toi », et en tenant compte du fait que j’ai couché avec elle la nuit dernière, alors l’hypothèse doit être vraie. Ainsi, je suis sûr que l’enfer est exothermique et a déjà gelé... Le corollaire de cette théorie c’est que comme l’enfer a déjà gelé, il s’ensuit qu’il n’accepte plus aucune âme et du coup qu’il n’existe plus, laissant ainsi seul le Paradis, et prouvant l’existence d’un Être divin.
(C’est le seul étudiant à avoir reçu la note 20/20).

Pas d’Europe chrétienne

Faut-il reconnaître dans les textes les racines chrétiennes de l’Europe ?

Le sacristain a aimé cette phrase extraite d’un entretien de Hippolyte Simon à La Croix :
« En rigueur de termes, on ne peut pas parler de « société chrétienne » ou d’« Europe chrétienne ». On ne peut donner l’adjectif « chrétien » qu’à des personnes, parce que cela suppose une adhésion personnelle. Encore une fois, il faut que l’Europe encourage la vitalité de la société civile. Il ne suffit pas d’avoir un catalogue abstrait de valeurs, il faut savoir comment on les fait vivre. »

« Il fait entendre les sourds et parler les muets »

C’est ce verset de saint Marc (Mc 7,37) qui, cette année, servira de fil conducteur à la traditionnelle semaine de prière pour l’unité des chrétiens, du 18 au 25 janvier.
Sûr que le Christ, aujourd’hui comme hier, a bien du boulot dans un univers réputé très communiquant, mais où, en fait, chacun n’entend que ce qu’il veut bien entendre et n’a souvent pas ou plus le goût de risquer une parole personnelle !

Marie était enceinte !

Le sacristain rigolard a cru un instant que le santonnier qui a déclenché une polémique à Marseille en créant un santon représentant une vierge parturiente (le scoop !) avait pris son idée sur Port Saint Nicolas le mois dernier... Mais il s’est vite rendu compte qu’au Canada cette coutume existait déjà depuis de nombreuses années : voyez plutôt.

L’énigme du sacristain.

La réponse vous est donnée en envoyant par email votre solution à [jules.lagoutte portstnicolas.org].

Tous les chrétiens en rêvent tous les jours, les disciples ont bien cru que c’était bientôt, le Christ en a donné des définitions souvent complètement incohérentes à notre esprit.

La photo du sacristain


Le sacristain emmène les enfants au bain du solstice d’hiver sur la plage de Port Saint Nicolas.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Jules LAGOUTTE

Patron du Bar de la Marine de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 01/01/2007