LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Septembre 2006

Voilà, vous êtes au bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait :

« Il faut planter l’Église et non pas essayer de la transplanter… »

Et il disait encore :
« Il ne s’agit pas de faire de Dieu un associé en affaires, mais de s’unir à lui dans l’amour, la justice, et la Vérité. »

Souvenir de vacances

Le père Kerygme et son ami le père Colateur décidèrent cette année d’aller en vacances à la plage.
Ils étaient déterminés à prendre de vraies vacances, en ne portant rien qui pourrait les identifier comme étant membres du clergé.
Aussitôt arrivés, ils achetèrent bermudas, shorts, chemises, sandales, lunettes de soleil, etc.
Et le matin suivant, ils se retrouvèrent à la plage, habillés comme des touristes...

Assis sur leurs chaises de plage, ils prirent un drink au soleil, en savourant leur situation de vacanciers, lorsqu’une belle grande blonde aux formes désirables, en bikini, passa devant eux et dit à chacun d’eux, avec un grand sourire : « Bonjour, mon Père... », « Bonjour mon Père »...
Ils furent éberlués... Comment savait-elle qu’ils étaient prêtres ?
Ils se dirent que leurs chemises à carreaux et leurs sandales de cuir étaient peut-être un peu trop classiques, et retournèrent au magasin pour s’acheter des costumes de plage dernier cri...

Le lendemain, toujours assis sur leurs chaises de plage, ils profitent du soleil lorsque la même grande blonde aux rondeurs plus que dénudées, monokini - string, leur adressa son plus beau sourire : « Bonjour mon Père... »Bonjour mon Père..." et continua son chemin.

Un des prêtres, n’en pouvant plus, l’interpella :
« Une minute, jeune fille ! »
« Oui, mon Père ? »
« Nous sommes prêtres, et fiers de l’être, mais comment avez-vous fait pour le voir, habillés comme nous le sommes ? »
« Mais enfin, mon Père... C’est moi... Sœur Nicole Anonette !!! »

Trouvez l’erreur...

Dans le Figaro du 9 août :

(...) Ainsi, à Cambrai (Nord), le parvis de la basilique Notre-Dame de Grâce, va lui aussi être rebaptisé place Jean-Paul II, ce 15 août, par le député et maire François-Xavier Villain (apparenté UMP), en présence de l’archevêque François Garnier et du recteur de la basilique, le père Denis Lecompte. Selon ce dernier, « les habitants sont fiers de passer avant la capitale pour honorer Jean-Paul II et, contrairement à Paris, les élus cambrésiens ont voté à l’unanimité ».

L’inauguration se déroulera à l’issue de la grande procession mariale du 15 août qui traverse la cité nordiste. « Sa personnalité, ses écrits et ses gestes ne cessent pas d’être une source de réflexions et de prières, bien au-delà du cercle catholique », explique le père Villain. (...)

Le sacristain se demande si l’archevêque de Cambrai a ainsi trouvé un moyen de remédier à la crise des vocations sacerdotales en renforçant le collège presbytéral de tous les maires des communes du diocèse...

Simplifiez, simplifiez...

Remarque de Bjarne Stroustrup, l’auteur du langage C++ :

« J’ai toujours rêvé d’un ordinateur qui soit aussi facile à utiliser qu’un téléphone. Mon rêve s’est réalisé : je ne sais plus comment utiliser mon téléphone. »

L’énigme du sacristain.

La réponse vous est donnée en envoyant par email votre solution à [jules.lagoutte portstnicolas.org].

« Selon son orthographe cela peut nous rappeler Dieu, l’église de Conques, une journée selon saint Benoît, une terrible règle qui n’a rien de monastique pour les écoliers, ou une fameuse guerre provoquée par l’amour. »

La photo du sacristain


Difficile d’ouvrir la porte de l’église… quand le sacristain est en vacances.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/09/2006