LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Mai 2006

Voilà, vous êtes au bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

À Dieu, Arlette !

M.J. Arlette ORIAN

Isa vient de nous apprendre la mort de M.J. Arlette ORIAN.
Cette « grande dame » avait fondé en 1973 une école de secrétariat dans la petite ville de Rose Hill à l’île Maurice, le Orian Private Secretary Training Center. Cette école, qui fait maintenant référence, a formé des centaines de jeunes filles que l’on retrouve maintenant à la Banque Mondiale, à Dubaï, à l’Unesco, à Londres, Paris, Washington. Son objectif était que ses élèves soient armées, non pour affronter leur vie, mais pour la réussir.

Arlette fut dès les premiers jours du Port Saint Nicolas, une amie fidèle. Elle nous a avoué que nous lui avions donné envie d’écrire. Elle commença par ses nombreuses Lettres à Isa, puis, passionnée par le désir de partager sa foi, elle avait publié un premier livre de prières, « Tout pour Dieu ». Et au mois de décembre dernier, un deuxième, intitulé « La demande en mariage de Dieu » ; cet ouvrage de 250 pages, en français et en créole, contient une suite de prières et de réflexions consacrées à Marie, mère de Dieu.
« J’ai essayé modestement de me placer à la place de la femme, de la mère, chez Marie et de traduire ce qu’ont pu être ses sentiments, ses pensées, ses relations avec son Fils et ce qu’a été son calvaire » disait-elle.
Elle a rejoint son modèle, nous en sommes sûrs.
Merci Arlette de ton exemple. Ensemble nous prions pour toi, pour les tiens et toutes les intentions qui t’étaient chères.

Oncle Pierre disait :

« La joie qui imprègne la création dans la Genèse et le fleuve d’optimisme qui traverse toute la Bible aboutissent à Jésus guérissant. »

Et il disait encore :
« Il faut être comme une belle église romane, à la taille de Dieu, tout en restant à la taille de l’homme. »

Immigration

Le sacristain conscient, comme simple citoyen français des enjeux de la nouvelle loi sur l’immigration, s’associe complètement à la déclaration des Organisations Chrétiennes.

Nous n’avons pas le droit de rester indifférents.

L’arbitre

Un arbitre international de football meurt, et arrive aux portes du paradis... Mais il a honte, cet arbitre, il a honte et n’ose pas entrer... « Il y a quelques années, dit-il au gardien du jardin d’Eden, j’ai nettement favorisé le club de Saint-Etienne pour la finale de la coupe, j’ai honte, terriblement honte ! »
« Allez, entrez donc, saint Pierre est de repos aujourd’hui, je suis saint Etienne. »

La théologie n’a pas réponse à tout

Un théologien longe une église où un groupe charismatique est en pleine louange. Intrigué, il entre pour s’informer.
« Nous louons le Seigneur parce qu’il a ouvert les eaux de la mer Rouge au peuple d’Israël ! »
Immédiatement, le théologien intervient publiquement pour expliquer comment les choses se sont vraisemblablement passées : c’était la mer des Joncs qui était peu profonde et Moïse connaissait les bons passages, etc., etc.
L’enthousiasme de l’assemblée en est totalement refroidi et le théologien sort de l’église, heureux d’avoir contribué à éclairer des chrétiens sur la compréhension de l’Écriture.
Mais à peine sorti, il entend la louange reprendre de plus belle.
De retour dans l’église, il les interroge de nouveau :
« Nous louons le Seigneur parce que, malgré la faible profondeur de l’eau, il y a noyé toute l’armée de Pharaon ! »

Enigme du sacristain :

La réponse vous est donnée en envoyant par email votre solution à [jules.lagoutte portstnicolas.org].

- Le sacristain vient de découvrir que le nom d’une monnaie qui vit toujours, bien qu’à des cours variés et qui fut longtemps un étalon dans le monde, était dérivé du mot qui désigne maintenant une pratique nécessaire à la vie de l’Eglise.

Sauriez vous deviner quelle est cette monnaie ?

La photo du sacristain


Le sacristain essaie de boire sans lever le coude : avec de l’eau ce n’est pas grave.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/05/2006