LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Été 2006

Voilà, vous êtes au bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait

« Celui qui ne s’émerveille jamais ignore une dimension essentielle de son humanité. Louer c’est un besoin de l’homme, un bienfait pour lui et non un devoir envers Dieu qui n’en a que faire. »

Et il disait encore :
« Même seul et isolé, ma prière est d’Église et se situe à l’intérieur de l’immense clameur. »

Raymond

Le sacristain avait et a encore une grande affection et un grand respect pour Raymond Devos, dont la vocation affichée était de nous faire rire, sans vulgarité et sans méchanceté.
Voici simplement quelques phrases qu’il aime bien :
« Un croyant, c’est un antiseptique... »
« Si Dieu n’est pas marié, pourquoi parle-t-on de sa grande Clémence ? »
« Je crois à l’immortalité et pourtant je crains bien de mourir avant de la connaître. »
« Pour Dieu, l’imaginaire c’est une vue de l’esprit. La fiction, ça le dépasse ! »
« Même avec Dieu, il ne faut pas tenter le diable ! »

Le philosophe et la rose

Le philosophe, ayant cueilli une rose, se pose la question : « Qu’est-ce que la rose ? »
S’il avait entendu le langage de la rose, il ne se poserait pas la question, mais il est devenu sourd et n’entend plus le langage de la rose.
Il rencontre alors son collègue le mathématicien, et lui pose la question : « Qu’est-ce que la rose ? » Le mathématicien, plongé dans ses structures, répond au philosophe : « Ta rose ne m’intéresse pas, à moins que je puisse la regarder comme élément d’un ensemble, et que je puisse lui appliquer mes opérations. »
Le philosophe déconcerté, s’en va trouver le biologiste qui s’empare aussitôt de la rose, la coupe en petits morceaux qu’il examine au microscope, et répond au philosophe : « Je ne vois rien ! »
Le philosophe consterné, ramasse en pleurant les débris de la rose, et s’en va trouver l’artiste : « Qu’est-ce que la rose ? » lui demande-t-il. « Je ne sais pas, répond l’artiste, mais je vais t’indiquer le chemin qui te conduira à la réponse. Va en un lieu qui s’appelle Chartres, et là tu trouveras une cathédrale, et sur cette cathédrale il y a trois roses, et ces trois roses racontent l’histoire de la rose éternelle. »
« Est-ce loin, ce pays ? » demande le philosophe. « Je ne sais pas, répond l’artiste, mais si tu veux arriver, n’emporte aucun bagage et surtout aucun livre. Sinon tu n’arriveras jamais. »
« Et si je ne trouve pas mon chemin ? » demande le philosophe. « Tu interroges les oiseaux, répond l’artiste, ce sont les amis de la rose. »
« Mais je ne comprends pas le langage des oiseaux », dit le philosophe. « Cela ne fait rien, répond l’artiste ; il suffit que tu leur demandes, car eux te comprendront, et ils te conduiront à la rose, tu n’auras qu’à les suivre ! »

(Extrait d’un recueil de l’abbé Henri Stéphane. Cette petite parabole est arrivée au port via le Club Mercator.)

Les plus vieux métiers du monde

Quatre hommes discutent pour essayer de savoir lequel d’entre eux appartient à la profession la plus ancienne :
- Ma profession existait avant toutes les autres, dit le médecin. Avoir enlevé une côte à Adam pour en faire Eve, n’est-ce pas un acte médical ?
- Non, dit l’architecte. Le premier travail a été de bâtir et d’organiser le monde.
- Vous vous trompez dit le philosophe. Avant de bâtir le monde, il a bien fallu tirer une pensée du chaos.
- Ah oui ? dit l’homme politique. Et selon vous qui avait créé le chaos ?

À la recherche du silence perdu

Un nouvel annuaire de recherche pour les monastères et lieux de retraite : plus de 600 lieux répertoriés en pays francophones.
Le site Spiritualité 2000, une initiative des dominicains du Canada, soulignait il y a quelques mois, son cinquième anniversaire de présence sur le Web. Un nouveau volet vient de s’ajouter à ce site déjà riche en contenu, et récipiendaire du prix Fleur de Sel à l’occasion des Assises de l’Internet Chrétien Francophone tenues à Paris en 2002.
Spiritualité 2000 offre maintenant un annuaire des monastères et lieux de retraites francophones sur intitulé : « A la recherche du silence perdu ». Cet annuaire offre un moteur de recherche sélectif selon le lieu, la communauté, la ville ou le département/région recherché et contient plus de 600 lieux répertoriés en pays francophones. Cet annuaire se consacre uniquement aux pays francophones et il est possible pour les visiteurs d’ajouter leur propre site via un formulaire d’inscription.

L’énigme du sacristain.

La réponse vous est donnée en envoyant par email votre solution à [jules.lagoutte portstnicolas.org].

Equipe gouvernementale de 70 personnes, dont la jalousie de presque tous les membres a eu une grande répercussion. Je dis presque tous parce que ce qu’a fait l’un d’entre eux fut à l’origine d’une grande surprise...

La photo du sacristain


C’est l’été, le sacristain ne sera pas au port...

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/08/2006