LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Décembre 2006

Voilà, vous êtes au bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait

« Discerner les motifs de joie qui existent dans toute vie : quel programme ! »

Et il disait encore :
« Plus je me reconnais pécheur, plus je me sens léger puisque Jésus Christ a pris mon sac. »

L’Avent, un moment privilégié

Une retraite pour le temps de l’Avent vous est proposée par Notre Dame du Web.
Le titre de cette retraite est « Le Seigneur est ma force et mon chant ».
Elle commence dès le vendredi 1er décembre soir et se terminera avec le jour de Noël.

La nièce du sacristain, qui s’est inscrite, a reçu le premier message de cette retraite. Elle est emballée et la recommande chaudement à quiconque souhaite une aide pour se préparer spirituellement à Noël, seul ou en famille, que les enfants soient en bas âge ou grands ados : chacun peut y trouver pâture à convenance.

Fric = choix = confiance ?

La nièce du sacristain n’a pu réprimer un sourire quand, de retour d’outre-Atlantique, elle a lu comment Continental Airlines remerciait ses passagers d’avoir voyagé sur une de ses lignes : « Thank you for your business - Le agradecemos su preferencia - Merci de votre confiance. »
Pas certaine que, pour un francophone, business rime forcément avec confiance... ni qu’un hispanophone préfère forcément le business...

Comment se débarrasser des pigeons ?

Quel sacristain n’a pas été un jour embarrassé pour faire sortir de l’église des oiseaux qui y étaient entrés et troublaient les célébrations ?
Le curé de Port Saint Nicolas a trouvé la méthode infaillible : « C’est simple : vous les réunissez, vous leur faites faire leur communion solennelle... et vous ne les revoyez plus ! »

L’éternité


L’éternité, c’est long... et à la fin on a l’impression de tourner en rond !

Le choc des chiffres

Lu dans « La Voix du Nord » du mercredi 8 novembre : « (...) Dans la région Nord - Pas-de-Calais la mortalité due au cancer du sein est supérieure de 25 % à la moyenne nationale, dit le professeur B. (...) »
Et le journaliste, qui se voulait pédagogue, de développer : « C’est à dire que lorsque 100 femmes meurent d’un cancer du sein en France, elles sont 125 dans la région à succomber. »
Donc toutes meurent dans la région et aucune dans le reste de la France, et comme prime, il y a une génération spontanée de 25 victimes...

L’énigme du sacristain.

La réponse vous est donnée en envoyant par email votre solution à [jules.lagoutte portstnicolas.org].

Pour certains, autrefois, ce fut un cri de joie ; aujourd’hui, c’est le revenu assuré ou la rencontre d’un homme coloré ; pour les chrétiens, c’est une source d’espérance ; pour le sacristain, c’est de joyeuses heures supplémentaires, et Libère prit à son sujet une décision qui n’a jamais été remise en cause.

La photo du sacristain


Le sacristain a essayé de faire du skate... C’est tout ce qu’on a retrouvé.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/12/2006