LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Avril 2006

Voilà, vous êtes au bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Catherine

Port St Nicolas est particulièrement heureux d’annoncer la prochaine ordination de son animatrice Catherine.
En effet, la réforme du Code de Droit Canon, qui entre en vigueur le premier de ce mois, permet désormais à toutes les chrétiennes engagées, dont le nom de famille a un rapport évident avec le mot « prêtre », d’être ordonnées prêtres de l’Église catholique.
Notre équipière Catherine PRIESTER (Priester = prêtre en allemand) n’a pas hésité une seconde.
Tout l’équipage lui souhaite beaucoup de courage pour cette tâche au service du Royaume de Dieu, qui ne sera probablement pas facile tous les jours.

Oncle Pierre disait

« Qu’on se le dise : tous les doutes du monde n’empêcheront pas la foi, même Pierre, même Jean Baptiste ou Thomas sont passés par là ... »

Et il disait encore :
« Nous ne pouvons pas nous passer des non-croyants pour approfondir notre foi. »

Tant qu’à manger du poulet, autant l’acheter entier !

Le sacristain de Port Saint Nicolas trouve sympathiques les appels de plusieurs évêques à manger du poulet par solidarité avec les aviculteurs.
Il en met donc volontiers au menu.
Ceci dit, ces appels sont sympathiques, mais incomplets :
Voici en effet plusieurs années que le CCFD nous alerte sur le fait que la vente, en Europe, des cuisses et blancs de poulets conduit à la ruine nombre d’aviculteurs en Afrique de l’Ouest, puisque les bas morceaux sont revendus chez eux à des prix défiant toute concurrence.
Alors, c’est décidé : le sacristain n’achètera plus que des poulets entiers !

Un miracle de plus

Trois prêtres, un franciscain, un jésuite et un dominicain en exploration arrivent devant une énorme rivière déchaînée.
Comment la traverser ?
Le franciscain s’agenouille et prie ainsi :
« Mon Dieu, donne-moi la force de traverser la rivière. »
Aussitôt Dieu lui donne de gros bras et des jambes très puissantes, il se jette à l’eau et traverse la rivière à la nage en deux heures, évitant la noyade à deux reprises.
Voyant cela, le jésuite prie ainsi :
« Mon Dieu, donne-moi la force... et les outils pour traverser la rivière. »
Aussitôt Dieu lui envoie une chaloupe et des avirons et il traverse la rivière en une heure. Mais à deux reprises il évite de justesse de chavirer.
Le dominicain, fort de l’expérience de ses deux compagnons, décide lui aussi de prier Dieu :
« Mon Dieu, donne-moi la force, les outils et l’intelligence pour traverser la rivière. »
Aussitôt Dieu le change en dominicaine. Elle vérifie la carte, marche environ 200 mètres en amont et traverse le pont.

In medio stat virtus

La grand-mère du sacristain est contrariée par les désagréments du changement d’heure :
« Quand même, ils ne pourraient pas choisir la demi-heure entre les deux et garder la même heure toute l’année ? »

Je suis mon propre grand-père

Je suis marié à une veuve de 44 ans, laquelle a une fille qui en a 25.
Mon père a épousé cette fille.
A cette heure mon père est donc devenu mon gendre, puisqu’il a épousé ma fille.
De ce fait ma belle-fille est devenue ma belle-mère, puisqu’elle est la femme de mon père.
Ma femme et moi avons eu en janvier dernier un fils.
Cet enfant est donc devenu le frère de la femme de mon père, donc le beau-frère de mon père.
En conséquence mon oncle, puisqu’il est le frère de ma belle-mère.
Mon fils est donc mon oncle.
La femme de mon père a eu à Noël un garçon, qui est à la fois mon frère puisqu’il est le fils de mon père et mon petit-fils puisqu’il est le fils de la fille de ma femme.
Je suis ainsi le frère de mon petit-fils, et le beau-père de mon père, donc en quelque sorte, je suis mon propre grand-père.

L’énigme du sacristain

La réponse vous est donnée en envoyant par email votre solution à [jules.lagoutte portstnicolas.org].

- Quel est donc cet animal trouvé au port dont les initiales pourraient donner la traduction suivante : Jésus Christ, Fils de Dieu, Sauveur.

La photo du sacristain


Le sacristain se promenant en vélo dans les collines. Il passe juste à l’ombre, en bas à droite.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/04/2006