LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Avril 2005

Voilà, vous êtes au bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait :

« La Genèse dit : “Dieu créa l’homme à son image...”, tout visage humain est le signe de la présence de Dieu. »

Et il disait encore :
« Je connais deux façons de lire la Bible : travailler le texte comme un exégète, être travaillé par le texte comme un mystique. »

Non, rien de rien... il ne regrette rien

Les prêtres heureux ça existe, le sacristain en a rencontré !
Cette réponse lui a été faite par un prêtre à qui il avait souhaité bonne fête pour le Jeudi Saint [fête du ministère ordonné, ndlr].
Ce prêtre parlait du choix de vie qui fut le sien, la prêtrise :
« Merci. Je peux témoigner que jamais je n’ai regretté mon choix, qui m’a permis et me permet encore de mener une vie pleinement remplie au service d’un message de bonheur. »

La pub du sacristain

Original : Leroy Merlin
Original : Leroy Merlin

Depuis octobre 2002 (autorisation de l’affiche « AMEN » par la justice française utilisant un symbole chrétien à des fins mercantiles), le sacristain tourne le concept dans le sens inverse et fait de la pub chrétienne avec des symboles laïcs, au nom de la même liberté d’expression.

Referendum en France

Le sacristain a été intéressé par la déclaration faite par le Conseil d’Églises Chrétiennes en France, regroupant orthodoxes, protestants et catholiques, suite à une excellente étude faite par la Commission des Episcopats de la Communauté Européenne (COMECE) : « Le traité établissant une constitution pour l’Europe - éléments pour une évaluation. » Ce document de 24 pages a le mérite d’être très clair.

Vive les statistiques

Le sacristain a découvert perplexe les résultats d’un sondage réalisé fin janvier pour Le Pèlerin et rendu public mi-mars :
Parmi les personnes se reconnaissant de confession catholique et pratiquants réguliers, si, au cours des semaines précédant le sondage, 87 % avaient participé à la messe, seuls 70 % déclaraient avoir prié pendant cette période.
Il en déduit donc que sur 100 personnes qui participent régulièrement à la messe, 20 % n’y prient pas.

L’énigme du sacristain

La réponse vous est donnée en envoyant par email votre solution à [jules.lagoutte portstnicolas.org].

 Principe féminin vital, important pour les chrétiens, qui n’a jamais été démontré.
Quand elle se matérialise, elle devient morceau de bois sur un violon, vide pour un canon, cuir pour un soufflet et centre pour un câble.
Baudelaire l’a trouvée dans le vin, le méchant l’a vendue, les célibataires la recherchent souvent dans le monde de la fraternité féminine et enfin il faudra bien un jour la rendre.

La photo du sacristain

Le sacristain a rejoint dans la montagne des amis protestants et orthodoxes pour fêter ensemble la grande joie de la résurrection, à l’aurore de Pâques. Vous le reconnaîtrez facilement, c’est celui qui est en train de parler avec André Kerygme, curé de Port St Nicolas.


Avis officiel

On nous demande de vous communiquer cet extrait de jugement :

La commission de contrôle des sites Internet ayant porté plainte, le tribunal de la très haute autorité du CEF a demandé aux experts de l’exégèse de la Bible une étude approfondie de ces plaintes. Celles-ci portent sur les faux objets montrés dans la vitrine du sacristain de Port Saint Nicolas.

Vu que l’analyse de l’épingle de saint Jean Baptiste montre que celle-ci a été fabriquée en Afrique du Nord en 1934 ;
vu que la corbeille dite de la multiplication des pains n’est qu’une vulgaire corbeille à poissons provençale,
vu que la bassine du lavement des pieds provient d’un magasin de La Défense près de Paris,
vu que la photo du sabre de Salomon a été truquée,
vu que l’histoire des vierges sages et des vierges folles n’est qu’une parabole,
vu que le plat de manne provient d’une jeune femme artisan des montagnes des Mogodes en Tunisie et que la manne n’est que du kapok,
vu que la trompette de Jéricho n’est qu’une « one hand horn » venant de Bude en Angleterre,
vu que la pierre qui tua Goliath n’est que la conséquence et le fruit du délire d’un certain Pierre Dac,
vu que l’archange Gabriel n’a que des plumes bleues,
vu que le vin de Cana se trouve n’être, après dégustation par une commission d’œnologues, qu’un excellent marc de Bourgogne,
vu que le balai de Marthe n’a même pas supporté un seul hiver pour nettoyer la neige,
vu que l’origine des autres objets qui peuvent à première vue apparaître comme authentiques n’a pu être scientifiquement prouvée,
vu que que les visiteurs du site de Port Saint Nicolas ont été abominablement trompés,

le tribunal :

condamne les membres de l’équipage de Port Saint Nicolas à assurer gratuitement la maintenance du site PSN pendant au moins une année supplémentaire en expiation de leurs scandaleuses tromperies ;
condamne Port Saint Nicolas à remettre avant fin mai 2005 en douze exemplaires un plan de restructuration cohérent, suite à la reprise par ledit Port Saint Nicolas des Éditions du Cerf ;
condamne Port Saint Nicolas à financer intégralement, dans le cadre de l’émission « Le Jour du Seigneur » la diffusion de la messe télévisée qui sera célébrée le jour de la Saint Nicolas, dans l’église du port ;
condamne Port Saint Nicolas à publier enfin une photo du sacristain, depuis de nombreuses années aucune preuve formelle de ce sacristain n’ayant pu être donnée ;
condamne Port Saint Nicolas à publier ce jugement dès le premier jour de son édition du mois d’avril.

Paris, mars 2005.


Publication de la photo du sacristain suite au jugement de mars 2005 :

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Jules LAGOUTTE

Patron du Bar de la Marine de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 01/04/2005