LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Juin 2003

Voilà, vous êtes au bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait...

« C’est en se regardant simplement que les hommes apprennent Dieu. »

Et il disait encore :
« Je rencontre Dieu le Père dans la nature,
le Fils dans les hommes,
et le Saint Esprit dans mon travail. »

Télé-réalité

Le sacristain est vraiment révolté contre la télévision et son vocabulaire : on appelle télé-réalité le voyeurisme de personnes faisant croire dans un ennui profond qu’ils s’amusent dans une fausse villa truffée de caméras, et on appelle Envoyé spécial une émission qui tronque un reportage sur un camp MEJ, faisant croire qu’on s’y ennuie alors que justement la vraie joie et le vrai partage avaient été le souvenir de ceux qui l’avaient réellement vécu.
(« Nice people » sur TF1 contre « Envoyé spécial » du 1er mai sur France 2)

La parabole du sable et de la pierre

Max et Maurice, amis de toujours marchaient dans le désert. Pour un verre d’eau, ils se disputèrent et Max donna une gifle à Maurice. Ce dernier, sans rien dire, écrivit dans le sable : AUJOURD’HUI MON MEILLEUR AMI M’A DONNÉ UNE GIFLE.
Ils continuèrent à marcher puis trouvèrent une oasis, dans laquelle ils décidèrent de se baigner. Mais Maurice manqua de se noyer et Max le sauva. Quand il se fut repris, Maurice grava sur une pierre : AUJOURD’HUI MON MEILLEUR AMI M’A SAUVÉ LA VIE.
Max alors lui demanda : « Quand je t’ai blessé tu as écrit sur le sable, et maintenant tu as gravé sur la pierre. Pourquoi ? » Maurice répondit : Si quelqu’un te blesse, écris sur le sable, les vents du pardon peuvent alors l’effacer. Mais si quelqu’un fait quelque chose de bon pour toi, grave-le sur la pierre, et aucun vent ne peut l’effacer. »

Le bulletin scolaire de Jésus

Jésus, qui est élève à l’école de Nazareth, rentre chez lui avec son bulletin scolaire. Franchement, ce n’est pas très bon. Sa mère a déjà vu un mauvais bulletin et elle n’a rien dit, méditant toutes ces choses dans son cœur. Mais aujourd’hui, le plus difficile reste à faire : il faut le montrer à Joseph.

Expéditeur : École Siméon de Nazareth
Destinataires : Joseph et Marie David
Objet : Bulletin de Jésus

Mathématiques :
Ne sait quasiment rien faire,
à part multiplier les pains et les poissons.
Sens de l’addition non compris ;
affirme que son Père et lui ne font qu’un.

Ecriture :
N’a jamais ses cahiers et ses crayons ;
est obligé d’écrire sur le sable.

Géographie :
N’a aucun sens de l’orientation ;
affirme qu’il n’y a qu’un chemin
et qu’il conduit chez son Père.

Chimie :
Ne fait pas les exercices demandés ;
dès qu’on a le dos tourné, transforme l’eau en vin
pour faire rigoler ses camarades.

Education physique :
Au lieu d’apprendre à nager comme tout le monde,
marche sur l’eau.

Expression orale :
Grosses difficultés à parler clairement ;
s’exprime en paraboles.

Ordre :
A perdu toutes ses affaires à l’école et
déclare sans honte, qu’il n’a même pas
une pierre comme oreiller.

Conduite :
Fâcheuse tendance à fréquenter les étrangers,
les pauvres, les galeux et même les prostituées.

Joseph se dit vraiment que ça ne peut pas durer, qu’il doit prendre des mesures sévères :
Eh bien, Jésus, puisque c’est comme ça, tu peux faire une croix sur tes vacances de Pâques !

Le sacristain vous suggère...

Mesdames qui répondez sur les questionnaires concernant votre activité : sans profession ou mère au foyer, à partir de maintenant, écrivez : organisatrice en harmonie familiale.

L’énigme du sacristain

La réponse vous est donnée en envoyant par email votre solution à jules.lagoutte portstnicolas.org.

50 et c’est le big-bang.

La photo du sacristain

Le sacristain est toujours fourré au bar et c’est moi qui me tape la sonnerie des cloches... (Pongo, canis presbyteriensis)

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Jules LAGOUTTE

Patron du Bar de la Marine de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 01/06/2003