LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Février 2000

Voilà, vous êtes au bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait :

« Prière du soir dans son lit : ’’Bon ! D’accord ! Mais je t’en prie : laisse moi dormir !’’ »

Et il disait aussi :
« Ton apostolat ? Pas compliqué :
- Non pas leur apporter Jésus Christ mais le rencontrer en eux.
- Non pas annoncer l’évangile, mais l’écouter.
- Non pas raconter les merveilles de Dieu, mais les contempler... et à l’occasion y participer.
Voilà ! »

Un optimiste

Walter Kasper, artisan de l’accord d’Augsbourg entre catholiques et protestants, confiait à un journaliste de La Croix cette réflexion : "Beaucoup ont l’impression que le mouvement œcuménique avance trop lentement.
Mais quel Allemand de l’Est aurait prédit, au matin du 9 novembre 1989, que le mur de Berlin allait tomber ce jour-là ?"

5 propositions

Le sacristain a été intéressé par ’5 propositions pour l’Eglise de l’an 2000’ faites par le groupe de réflexion ’’Paroles" et parues dans La Croix, et qu’il résume à sa façon.

- Proposer des chemins de vie.

  • La vie est dure, sachons ne pas exclure.
  • Sachons montrer à nos contemporains que le message de l’Eglise est « Dieu dans sa tendresse nous aime tels que nous sommes ».
  • Dieu a créé le monde beau - Que faisons nous pour le démontrer ?
  • Hiérarchie : quand changerez vous de discours en proposant plutôt qu’en excluant, surtout dans le domaine de la bioéthique, de la morale familiale, conjugale, sexuelle ?

- Donner une place réelle aux pauvres dans l’expression du peuple de Dieu.

  • C’est bien joli de se préoccuper des pauvres. Mais quelle est leur place dans la décision ?
  • Nous, laïcs, nous devons plus nous engager dans les choix politiques pour une meilleur répartition des biens.
  • Vous, la hiérarchie, prenez le risque d’être mal compris de certaines catégories sociales.

- Permettre l’unité des chrétiens

  • La division des chrétiens est anachronique à l’heure de la mondialisation.
  • Comment être crédible si l’on passe son temps dans la compétition ?
  • Nous, laïcs, sommes prêts à mettre en lumière ce qui nous rassemble ; pour tisser des liens avec les autres Eglises.
  • Nous demandons à la hiérarchie de tout faire pour dépasser les questions de pouvoir hiérarchique.

- Pour une organisation nouvelle dans l’Eglise

  • Les enseignements de Vatican II insistent sur la collégialité de évêques et sur l’importance de tous les baptisés.
  • L’Eglise est encore une structure pyramidale - la polarisation excessive sur l’autorité pontificale et la centralisation romaine rendent difficile le dialogue avec la diversité.
  • Nous, laïcs, sommes prêts à prendre le risque du dialogue avec notre monde.
  • Nous demandons à la hiérarchie de prendre plus en compte les recommandations des synodes et qu’une plus grande responsabilité soit donnée aux conférences épiscopales.

- Poser autrement la question des ministères.

  • Ne cherchez pas des candidats à la prêtrise - il faut faire avec les bonnes volontés.
  • Recherchez comment dans la mission globale de l’Eglise redonner toute leur place aux laïcs, dans une perspective autre que l’aide qu’ils peuvent apporter aux prêtres.
  • Nous demandons à la hiérarchie d’autoriser de véritables débats au plan régional sur l’ordination des hommes mariés, le développement du diaconat, la responsabilité des femmes.
  • Que les laïcs soient réellement associés à la responsabilité de la vie communautaire, non seulement au moment de l’exécution des décisions mais dans la préparation de celles-ci.

L’énigme du sacristain

La réponse vous est donnée en envoyant par email votre solution à jules.lagoutte portstnicolas.org.

OK ? Tout le monde a compris ? Alors, allons-y et faisons avancer le schmilblick :

Un objet :

Ce n’est pas sous son nom d’origine grec qu’il apparaît dans la Bible.
C’est un drame dont finalement on profite que cet objet fait revivre.
Tel qu’il est représenté en général, il accompagnait les fêtes autrefois.
Pour que cela aille mieux, on souhaite qu’il s’éloigne.
S’il est vide jusqu’au déchet, c’est qu’il n’y a pas beaucoup d’espoir.
Il en faut plusieurs pour drainer les déchets.
C’est en son intérieur que l’insecte se régale.
S’il change de nom et qu’il perd donc son aspect religieux et est inoccupé, on le plaint.

La photo du sacristain

Le sacristain a besoin de dépaysement après le stress de Noël.
Sur cette photo, prise il y a quelques jours, vous le reconnaissez aisément. Il aide son copain Holger, sacristain de Bödersdorf au Tyrol (Autriche), à déblayer la neige.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/02/2000