LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Janvier 1998

Voilà, vous êtes au bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait :

« Si quelqu’un t’énerve, alors considère-le comme Dieu le voit ! »

Et il disait aussi :
« Les chrétiens, qui se laissaient porter par l’Eglise, aujourd’hui la portent. »

Témoignage du Tchad

Le sacristain a reçu des nouvelles d’un prêtre tchadien. Nous reproduisons ici sa lettre. Pour ne pas mettre en danger sa vie ou celle de ses proches, nous avons enlevé tous les passages permettant de l’identifier. Le sacristain ne se sent pas la force de rajouter le moindre commentaire.

Dans quelques jours, nous allons célébrer la venue de notre Sauveur. (...) Je vis à (...), au sud du Tchad, depuis (...). La situation dans la ville de (...) et au sud du Tchad en général ressemble beaucoup à celle du temps de Jésus. Notre région est assiégée par une force militaire agissant comme une force d’occupation. Face à cette force, des rebelles surgissent et la population subit des représailles soit de la part des forces gouvernementales, soit de la part des rebelles. Il me semble que les choses se sont passées de la même manière avec les Romains et les Zélotes au temps de Jésus. Dans cette situation, des voix s’élèvent, dénoncent, et annoncent un message de paix et de conversion comme l’a fait Jean Baptiste. C’est donc qu’à (...), Noël de cette année va vivre l’époque de Jésus.

Le message que je tire des événements concerne la venue même de Jésus. Le jour de la naissance de Jésus, Marie et Joseph n’ont pas pu avoir une place à l’hôtel et ils ont trouvé refuge au milieu des bêtes. Ce n’est pas parce que Jésus a bien voulu naître dans cet endroit inconfortable, mais parce que, cette nuit-là, personne en ville n’était capable d’avoir pitié de cette femme enceinte et de lui céder une place pour mettre au monde son enfant. Et ce sont des bergers qui vont être les premiers à bénéficier de la grâce de Dieu.
Dieu est venu dans une situation inconfortable et il en profite pour dire au monde : « Ô homme, je t’aime ! » Cette parole d’amour faite chair signifie qu’entre le Dieu éternel et nous-mêmes doit s’établir une communauté de personnes dont l’intimité est celle d’un face à face et d’un cœur à cœur. Ne nous dérobons pas au baiser de l’amour qui déjà brûle nos cœurs. Ce n’est pas assez de s’étonner devant la crèche. Dans ce monde où les puissants dictent leurs volontés, Dieu manifeste la tendresse et l’humilité comme exigences de notre vie nouvelle. C’est tout ce que je tiens à vous dire comme message de Noël.

Frères et sœurs en Christ, priez pour la paix au Tchad. Que la paix de Dieu règne dans vos cœurs et vous stimule à l’action.

Père (...)
A (...), le 15 décembre 1997
Nom et adresse connus de la rédaction

Les allumettes de Vence

Le sacristain de la cathédrale de Vence, un vieil ami du sacristain de Port Saint Nicolas, a eu peur du feu. La crèche est en effet faite avec 306 000 allumettes qui reconstituent le vieux village. Elle est habitée par 350 santons de Provence. Il a fallu dix mois à Horace Di Maggio pour la réaliser.

Le ’’Foch’’

Le sacristain n’en a pas cru ses yeux quand il sortait du bar de la Marine. Dans la rade de Port Saint Nicolas se trouvait pas moins que le porte-avions ’’Foch’’, venu faire une visite. Bienvenue à tout l’équipage !!!

Il y a trois sortes de mensonges...

Apparemment, tout va bien dans le meilleur des mondes. Voilà qu’on nous démontre, chiffres à l’appui, que les catholiques ne votent plus Front National (Pascal Perrineau : Le symptôme Le Pen). Si seulement, c’était vrai !

Le sacristain n’est pas convaincu et se rappelle que depuis toujours il existe trois sortes de mensonges : les vrais mensonges, les mensonges pieux, ...et les statistiques.

Cherche diocèse désespérément

Wolfgang Haas, l’ancien évêque de Chur (Suisse) n’est décidément pas au bout de ses peines. Après une opposition de dix ans des croyants de Chur, qui n’en voulaient pas, Rome décide de créer le tout nouveau diocèse de Vaduz (Liechtenstein), rien que pour lui. Mais là non plus, la population ne veut rien savoir du prélat ultra-conservateur. Dès à présent, le sacristain tient à préciser qu’il est hors de question d’envisager la création d’un ’’diocèse de Port Saint Nicolas’’ pour caser l’évêque mal-aimé.

Prière à saint Vincent

Le sacristain, qui ne manque pas de goûter le vin avant la messe (dans le seul but de vérifier qu’il n’a pas tourné), a retrouvé dans de vieux documents une prière du 17e siècle à saint Vincent, patron des vignerons, et dont nous célébrons la fête le 22 janvier :

Ô saint Vincent, qui, sur la terre,
Le plus révéré des patrons,
A te fêter, joyeux compères,
S’apprêtent tous nos vignerons,
Reçois aujourd’hui les louanges,
L’écho de plus d’un cœur fervent.

Bon saint Vincent, homme puissant,
Le vin pousse à la chansonnette,
Fais monter la sève au sarment !

La photo du sacristain

Le sacristain prend quelques jours de vacances après le stress de Noël.
Sur cette photo, vous le reconnaissez aisément. C’est le quatrième à partir de la droite.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/01/1998