LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Octobre 1996

Voilà, vous êtes au bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci.

50 ans de Secours Catholique

A l’occasion du cinquantenaire du Secours catholique, nous avons médité sur cette phrase de Rodhain relevée dans le journal Le Monde : « Quand les politiques sont muets, c’est la charité qui crie. » ... Comment réagit l’Eglise, en France et dans le monde ?

« Et si l’on nous demande quelle est notre spécificité de catholiques dans notre société laïque, nous avons la liberté de répondre, à peu près comme le faisait ce chrétien inconnu du 3e siècle, pour expliquer le christianisme à un de ses amis païens.
Certes, nous ne sommes pas tout, nous ne recouvrons pas toute la société française et nous ne rêvons pas d’y imposer notre foi, puisqu’elle est un appel à la liberté personnelle. Mais nous sommes pour tous : catholiques, c’est-à-dire ouverts à la totalité des réalités de ce monde, et désireux d’y inscrire les signes de l’amour de Dieu pour tout être humain. »

(C. Dagens)

L’Eglise tire les leçons de huit mois de crise des sans-papiers

« Catholiques, nous ne mettons pas en cause la légitimité de l’Etat... en protestant, non contre les institutions, mais contre ses carences », écrit Frikart. « Il appartient en effet aux minorités de mettre en cause le consensus majoritaire de l’opinion publique et même la légitimité des lois s’ils contribuent à l’aveuglement de la conscience morale. Nous pensons que, dans le cas des lois en matière d’immigration, non seulement la justice, la solidarité, les droits de l’homme sont en cause, mais aussi la ’’charité’’. »

Non aux mots qui tuent

Tel est le titre d’une déclaration du Comité épiscopal des migrations en réponses aux thèses racistes du président du Front National.
« Quand un homme public ose affirmer comme vérité l’inégalité des races, il y a danger pour l’ensemble de la société (...) L’Evangile nous rappelle que toute personne humaine, quelle que soit son origine ou sa condition, est sujet d’une dignité absolue qui ne saurait être ni violée, ni méprisée. »

Soudan

A la demande des évêques du Soudan, plusieurs campagnes de solidarité avec le peuple soudanais ont été lancées dans différents pays d’Europe. En France, un collectif de cinq associations chrétiennes, le CCFD, la Cimade, Pax Christi et le Secours catholique, avec l’appui de l’association ’Vigilance Soudan’, a relayé cet appel.
Les cinq associations ont adressé une lettre aux parlementaires français et aux députés européens. Le collectif demande notamment que la France cesse d’apporter son soutien au régime soudanais et qu’elle adopte une ’’position claire et décidée’’ en condamnant les crimes du régime de Khartoum.

Etats-Unis

En chœur, l’organisation des évêques catholiques américains et 44 autres groupes religieux se sont élevés pour dénoncer les propositions de réduction des budgets sociaux acceptées par le président Clinton : « La pauvreté est un scandale moral. Il est temps d’investir dans la dignité humaine et son potentiel plutôt que de brandir les pauvres comme un épouvantail et de les punir. »

Espagne

L’Eglise basque offre sa médiation entre les autorités et l’ETA.

Timor

Carlos Felipe Ximenes Belo, co-lauréat du prix Nobel de la Paix disait en 1995 : « L’Eglise n’est en faveur ni de l’intégration ni de l’indépendance. C’est le travail des partis et des laïcs. Nous voulons défendre les droits de l’homme, la paix et la justice. Nous soutenons l’effort de l’ONU pour trouver une solution juste, pacifique et honorable. Nous voulons défendre l’identité culturelle, ethnique et religieuse du peuple timorais. »

Chine

Des religieuses bénédictines allemandes ont obtenu la permission d’ouvrir un hôpital à 800 km au nord-est de Pékin, dans la ville de Meihekou. Ce projet devrait permettre de former du personnel chinois aux techniques hospitalières les plus récentes.

Grande-Bretagne

Les évêques anglais et gallois publient un document de doctrine sociale intitulé ’’Le bien commun’’.

Il estime moralement inacceptable les salaires qui tombent à un niveau indécent, au nom de la lutte contre le chômage. Il prévient que le déclin du syndicalisme ’’n’est pas nécessairement un signe positif’’. Il rappelle que les salariés ne doivent pas être traités comme une ’’matière première’’ et qu’il est anormal de multiplier les licenciements pour augmenter les dividendes.

Haïti

Au cours de la récente réunion des Conférences épiscopales haïtienne et dominicaine, le cardinal Lopez Rodriguez, archevêque de Saint-Domingue, s’est enflammé contre la présence nord-américaine en Haïti. Il a demandé aux Etats-Unis de cesser d’humilier le peuple haïtien.

Rome

Deux cent chefs religieux lancent à Rome un appel à la ’’tolérance’’.

Arrivés en procession de divers lieux de prière dans Rome, 200 leaders d’une douzaine de religions (chrétiens, juifs, musulmans, bouddhistes, shintoïstes, hindous, etc.) ont signé l’appel pour la paix.
Convaincus que les religions ont une grande responsabilité dans la prédication du pardon, nous nous adressons à tous ceux qui tuent ou font la guerre au nom de Dieu. Nous leur rappelons que la paix est un ’’Nom’’ de Dieu. Parler de guerres de religions est une absurdité. Qu’aucune haine, aucun conflit ne trouve dans la religion un prétexte.

Europe

« C’est à l’Eglise d’aider à sauver la société de la désagrégation. » Pour Le cardinal Miloslav Vlk, président du Conseil des Conférences Episcopales Européennes, l’Eglise doit mieux affirmer son identité et devenir communion, un lieu où Dieu est proche des gens.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/10/1996