LogoAppli mobile

L’enfer est pavé de bonnes intentions

Cette expression très populaire signifie que, pour avoir une vie moralement bonne, il ne suffit pas d’en avoir l’intention. Encore faut-il passer aux actes concrets. Ce proverbe pourrait encore s’appliquer à tous ceux qui se sont lancés dans l’action avec les meilleures intentions du monde mais sans préparation, sans faire l’effort de voir plus loin que le bout de leur nez, bref, sans penser aux conséquences de leurs actes. La morale invite alors chacun à faire l’effort d’élargir son point de vue. Ce n’est d’ailleurs pas facile. En effet, qui peut prétendre connaître la totalité des conséquences de son acte ? Personne.

Dès lors, agit moralement toute personne qui tente de réduire au maximum les incertitudes liées à ses actes et qui ensuite sait prendre une décision concrète et en assume les conséquences.

Déjà, les chrétiens, et sans doute bien d’autres à leur époque, avaient l’intuition de la nécessaire cohérence entre les intentions et les actes. Ainsi saint Jacques n’hésite pas à fustiger les premiers chrétiens qui se contentaient de belles paroles. « La foi qui n’aurait pas d’œuvres est morte. (...) C’est par mes œuvres que je montrerai ma foi » (Jc 2,17-18).

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/06/2017
1ère public.: 01/09/2014