Menu
Les proverbes de Bruno

La fin ne justifie pas les moyens

Ce proverbe signifie que parvenir à une bonne fin ne justifie pas tous les moyens. Un moyen peut se décrire par la bonté intrinsèque qu’il met en oeuvre mais aussi par la dimension proportionnée qu’il entretient avec la fin qui est visée. Le lecteur comprendra aisément que, ordinairement, il n’est pas nécessaire de prendre sa voiture pour se rendre à son travail qui se trouve à 50 mètres de chez soi (disproportion du moyen). On ne peut accepter non plus que quelqu’un grille un feu rouge pour arriver à l’heure au cinéma (mauvais moyen).

On sait que Machiavel avait déployé une théorie politique qui s’appuyait sur le fait justement que la fin justifiait les moyens. Ce « machiavélisme », ainsi caricaturé, n’est pas acceptable tant au niveau politique que personnel. Il bafoue ce qui fonde la stabilité des relations humaines : la vérité. Il engendre le soupçon permanent et conduit à des systèmes politiques qui relèvent de la dictature et qui sont incompatibles avec la démocratie. En l’occurrence, le propre d’une démocratie est de tenir en son sein une instance indépendante chargée d’analyser et de critiquer les dérives du pouvoir.

La question de la torture comme moyen pour obtenir des informations afin de sauver des vies humaines est un cas très douloureux qui a mobilisé de longue date la réflexion des moralistes. Généralement, la torture est condamnée comme moyen parce qu’elle réduit la victime à un simple contenu d’informations, qu’elle avilit le tortionnaire qui fait souffrir son semblable, et parce qu’on n’est jamais sûr que l’information délivrée est une véritable information. Enfin, vouloir comparer la vie et la santé d’un homme à celles dont on pense pouvoir sauver la vie au dépend de celle-ci est une lubie. Comparer les vies humaines par leur qualité, leur nombre, leur âge, ... c’est entrer sur la dangereuse voie de la sélection humaine et de l’eugénisme.

 
Bruno FEILLET, Mgr

Ancien curé-doyen de Valenciennes, enseignant de théologie morale au séminaire (interdiocésain) de Lille et capitaine de PSN, avant de devenir, à l’été 2013, évêque auxiliaire de Reims.

mgrfeillet gmail.com
Bruno FEILLET, Mgr

Ancien curé-doyen de Valenciennes, enseignant de théologie morale au séminaire (interdiocésain) de Lille et capitaine de PSN, avant de devenir, à l’été 2013, évêque auxiliaire de Reims.

(re)publié: 01/10/2014