Menu
Les coups de cœur de Michel

Mensonge ou vérité ?

« On peut tromper quelqu’un tout le temps, on peut tromper tout le monde un certain temps, on ne peut pas tromper tout le monde tout le temps. » Ce dicton n’est-il pas bienvenu en ces temps où politiques et citoyens s’affrontent dans la perspective d’échéances électorales. Il y va des valeurs que nous devons développer chez nous pour faire en sorte que le vivre ensemble soit possible.

Tout cela nous interroge sur le mensonge. Mais il y a mensonge et mensonge. Quand un adolescent veut vivre ses premiers espaces de liberté, il peut arriver qu’il ait tout un arsenal d’alibis pour expliquer tout retard à la sortie du collège. C’est une étape normale !

Il en va tout autrement si l’on considère le domaine de la publicité, un slogan du type : « Tel café est le meilleur du monde ! » Qui peut nous le prouver ? Personne ne s’y trompe, nous ne le croyons guère. Le foisonnement des publicités déversées sur les écrans cherche à manipuler le téléspectateur à partir de propositions qui cachent la réalité. Même si nous sommes habitués à ce langage, force est de reconnaître que tout cela relève du trompe-l’œil et de l’imaginaire.

Plus pervers encore les sites spécialisés dans le mensonge. Ils proposent, pour des relations extra-conjugales, de fournir des alibis permettant de justifier que, le jour d’un rendez-vous amoureux, vous devez participer à une rencontre de formation. Tandis qu’une femme présentait les services de son site-alibi, son fils s’exclamait avec satisfaction et fierté : « Maman aide les gens à mentir ! »

Dans le contexte actuel de notre vie en société, c’est certainement sur le plan de l’argent que les mensonges, les tromperies sont les plus fréquents. On a entendu parler d’emplois fictifs, de placements d’argent à l’étranger, de déclarations d’impôts truquées… la liste peut s’allonger… Comment une société peut-elle fonctionner si l’ensemble de ses rouages est faussé par le mensonge, la tromperie ?

Le message biblique rappelle que « le mensonge ne doit pas être trouvé dans ta bouche » ou encore que tu dois « garder ta langue du mal et tes lèvres du mensonge ». Ces propos montrent que mensonge et tromperie semblent inscrits dans l’homme depuis toujours. « Seigneur au secours ! La loyauté a disparu chez les hommes », s’écriait le psalmiste. Les chrétiens peuvent à leur tour lancer cet appel de détresse. Ne sommes-nous pas tous, plus ou moins concernés ?

 
Michel AMALRIC

Prêtre du diocèse d’Albi, chargé de la communication

michelamalric free.fr
Michel AMALRIC

Prêtre du diocèse d’Albi, chargé de la communication

(re)publié: 01/04/2017