LogoAppli mobile

Chamaillerie

Depuis des mois, les familles doivent faire face à une situation inédite de pandémie. Le confinement a obligé à une vie commune et chaque membre a dû trouver sa place. Tenir ensemble dans la durée, adultes, enfants et ados est devenu un véritable tour de force. Les médias se sont ingéniés à donner des conseils afin de favoriser cette expérience inédite.

Cette situation me fait revenir sur un coup de cœur écrit il y a quelques années. J’y évoquais une chamaillerie entre Valentin et sa sœur Lauriane dont les éclats de voix remplissaient la maison. Le papa, étant intervenu à plusieurs reprises sans être entendu, excédé, prend la parole : « Allez dans votre chambre, dit-il. Prenez une feuille de papier, écrivez deux qualités que vous reconnaissez chez l’autre. » Lauriane et Valentin sont étonnés. Ils auraient mieux compris une consigne du style : mettez par écrit les raisons de votre dispute orageuse. Non ! « Vous entendez bien, écrivez ce que vous reconnaissez de bien chez l’autre : deux points seulement ! »

Ils obéissent tout en se retrouvant complices face à la demande du papa. Ils s’affairent pour trouver papier et stylo et les voilà, à leur choix, chacun dans un coin de la pièce, exécutant la consigne du père.

« Maintenant, reprend-il, vous vous lisez ce que vous avez écrit. » Surprise, rires des deux protagonistes et des parents quand tour à tour, Lauriane et Valentin se reconnaissent sensibles au regard positif porté sur eux par l’autre. L’ambiance familiale retrouve tout d’un coup la sérénité. La proposition du papa a dérouté les enfants, tout en faisant taire leur dispute et en relativisant ce qui peut les opposer.

Ce dernier formé à la pédagogie positive a mis en œuvre une des méthodes suggérées pour la résolution des conflits. Des parents et des éducateurs peuvent y trouver des moyens permettant de vivre des relations harmonieuses par le regard de bienveillance porté sur l’autre.

« Maintenant, conclut le papa, vous allez afficher ce que vous avez écrit dans votre chambre. À chaque fois que vous aurez envie de vous disputer, vous irez relire ce que vous avez écrit sur l’autre. » Ne pourrions-nous pas anticiper la résolution de certains conflits en affichant, dès à présent, dans nos bureaux et nos chambres, les qualités de nos proches ou de nos collègues de travail ?

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Michel AMALRIC

Prêtre du diocèse d’Albi, chargé de la communication.

(re)publié: 01/10/2020