LogoAppli mobile

Le Christ s’est arrêté à Albi

Quand elle parle de ses petits-enfants, Marie-Claude est une grand-mère comblée. L’autre jour elle était fière d’évoquer avec des amis les derniers propos de son petit Arnaud. Elle en était tout émerveillée et réalisait ce que disait Péguy : « Ce sont les parents, ce sont les grandes personnes qui ne savent rien. Et ce sont les enfants qui savent tout. »

La veille, elle accompagnait Arnaud, quatre ans, et l’un de ses copains à la cathédrale d’Albi. Heureuse de pouvoir l’initier au monde de Dieu, elle lui disait : « L’église est la maison de Jésus. » Arnaud entend bien les propos de sa grand-mère. Il la regarde et lui fait remarquer le plus simplement du monde : « Mamie, Jésus est en vacances à Albi ? » Surprise pour elle, étonnement. Que dire ? Que lui expliquer ?

Sa remarque est pourtant très logique. Quelques mois plus tôt en effet, Marie-Claude était allée chez ses enfants à Bordeaux, les parents d’Arnaud. Avec leur accord, elle l’avait emmené à la messe paroissiale, emportant d’ailleurs de quoi faire tenir tranquille ce jeune paroissien. Elle lui avait dit, là aussi : « L’église, c’est la maison de Jésus »… et le message était bien passé ! Pas étonnant, se dit Marie-Claude, qu’à la cathédrale il puisse imaginer que Jésus soit en vacances à Albi.

Au-delà de cette anecdote racontée avec beaucoup d’émerveillement et de sympathie, la réaction du jeune garçon permet de comprendre ce que peut être l’éveil à la foi des tout petits : une ouverture progressive au mystère divin. Ainsi commence l’aventure spirituelle. Avec son raisonnement d’enfant, Arnaud avait trouvé ses mots à lui pour évoquer sa première découverte de Jésus et sa présence parmi nous.

Qu’il soit à Bordeaux ou chez sa mamie, il pourra un jour reconnaître que Celui que l’on rencontre dans une église et dans la communauté chrétienne habite le cœur de l’homme… et d’un tout petit enfant.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Michel AMALRIC

Prêtre du diocèse d’Albi, chargé de la communication.

(re)publié: 01/07/2013