LogoAppli mobile

Le bien ne fait pas de bruit

Dans le cadre d’une série d’émissions radio « Chemin de vie », des prêtres, des religieux et des laïcs, pour la plupart âgés de quatre-vingts ans, sont invités à témoigner de ce qu’ils ont vécu jusque là et de la façon dont ils abordent la « vie de la fin ». Ce retour sur leur passé permet à beaucoup de se remémorer des événements qui les ont marqués dans leur histoire. Le style de leur existence, inspiré de l’évangile, s’inscrit tout naturellement dans ce témoignage.

Ces « Chemins de vie » voudraient donc éclairer et rendre publique l’expérience de ces hommes et femmes, vécue dans la simplicité de leur quotidien le plus souvent. Parmi ceux et celles qui sont sollicités, certains refusent de s’exprimer, et leurs réponses sont évocatrices de personnalités attachantes, même si leur parole ne sera jamais entendue à la radio. « Je n’ai rien fait d’extraordinaire » disent certains ; d’autres ont accompli ce qu’ils croyaient bon de faire, sans avoir le désir de le communiquer à un plus grand nombre. D’autres encore trouvent “le moi haïssable“ et leur petite personne sans intérêt… et tant d’arguments invoqués pour ne pas raconter au grand public la fidélité à leur tâche et à leur engagement.

Ces témoignages n’ont pas vocation à faire gonfler des “ego“, ni à ériger des modèles. Juste à partager avec des auditeurs la noblesse des petits quotidiens éclairés par la foi. Petits quotidiens dépourvus de relief et pourtant si riches d’espérance, même sans la médiatisation d’une radio. Dommage ! Ces réactions rejoignent une multitude d’hommes et de femmes qui ont passé leur vie en faisant le bien, dans la discrétion et la simplicité, comme en écho aux exhortations de l’apôtre Paul qui, dans une de ses lettres, écrivait : « Tout ce qui est vrai et noble, tout ce qui est juste et pur, tout ce qui est digne d’être aimé et honoré, tout ce qui s’appelle vertu et qui mérite des éloges, tout cela, prenez-le à votre compte. » Plus précisément, par la suite, il encourage à s’exhorter mutuellement en se faisant part du vrai, du bon qui est en nous et chez les autres. Certes le bien ne fait pas de bruit. Contrepoids silencieux de tous les travers du monde, il est malheureusement trop souvent absent de la scène médiatique. Pourtant, il surgit du cœur de l’homme comme une espérance pour l’humanité.

La diffusion de ces “Chemins de vie“ veut permettre aussi aux auditeurs de porter un regard sur leur propre parcours, pour donner du poids à leur quotidien.

Dans une prière, le cardinal Lustiger demande : « Fais que mes sentiments ne soient pas aussi fugitifs que des nuages ou des poussières qui sont le jouet du vent. Fais que ma vie ne soit pas consumée de façon éphémère, en vain, pour rien, mais qu’elle s’inscrive jour après jour dans l’éternité de ton amour, Seigneur ! »

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Michel AMALRIC

Prêtre du diocèse d’Albi, chargé de la communication.

(re)publié: 01/02/2011