Menu
La vitrine du Bar

Les chaînes de saint Pierre

Dans les Actes des Apôtres au chapitre 12 (Ac 12,1-20) nous lisons la merveilleuse histoire de saint Pierre qui fut délivré par un ange, alors que ses mains étaient attachées par des chaînes et qu’il dormait entre deux soldats. Au lever du jour, constatant la disparition de Pierre, un des soldats se dit que les chaînes, qui s’étaient défaites d’elles-mêmes puisqu’il n’avait rien entendu, devaient être miraculeuses.

Il les rapporta chez lui. Quand il fut autorisé à quitter l’armée, Montus-Grandus partit dans une des colonies romaines, à Massilia ou il s’était converti il fut baptisé par Saint Lazare. Au fur et à mesure des générations on se racontait la fameuse histoire de ces chaînes qui trônaient dans l’entrée de la maison familiale.
On riait des fameuses chaînes de Saint-Pierre-aux-Liens qui ne sont que les chaînes qui attachèrent saint Pierre à Rome, en 64 ou 68 au moment de sont Martyr.
Cela est d’autant plus évident que personne n’aurait été chercher ces chaines restées dans la prison romaine.

Pour ne pas créer un immense scandale, cette famille tut pendant des siècles l’histoire de celles-ci, espérant qu’elles seraient miraculeuses, et peut-être le furent-elles puisqu’elles restèrent si longtemps dans les maisons. Mais vers la fin du 20e siècle, alors que le dernier descendant de la famille fut obligé de vendre la maison familiale pour créer un immeuble, ces chaînes furent données au sacristain qui les garda 20 ans.
Elles ne produisirent aucun miracle, il en a donc fait don au port Saint Nicolas.

P.-S. Comme on le voit, malgré les réglages ultra-fins, ces chaînes restent très floues sur les photos, ce qui prouve leur authenticité.


Olivier JULLIEN de POMMEROL
pommeo aol.com
 
(re)publié: 01/02/2018