LogoAppli mobile

La lampe du geôlier de saint Paul

L’histoire de cette lampe commence ainsi, dans les Actes des Apôtres (Ac 16,25-35) :
Vers minuit, Paul et Silas, en prière, chantaient les louanges de Dieu ; les prisonniers les écoutaient.
Tout à coup, il se produisit un si violent tremblement de terre que les fondements de la prison en furent ébranlés. A l’instant, toutes les portes s’ouvrirent, et les liens de tous les prisonniers se détachèrent.
Tiré de son sommeil et voyant ouvertes les portes de la prison, le geôlier sortit son glaive ; il allait se tuer, à l’idée que les prisonniers s’étaient évadés. Mais Paul cria d’une voix forte : « Ne te fais aucun mal, car nous sommes tous ici. »
Le geôlier demanda de la lumière, accourut et, tout tremblant, se jeta aux pieds de Paul et de Silas.
Puis il les fit sortir et dit : « Mes seigneurs, que me faut-il faire pour être sauvé ? » Ils répondirent : « Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et les tiens. » Et ils lui annoncèrent la parole du Seigneur, ainsi qu’à tous ceux qui étaient dans sa maison. Le geôlier les prit avec lui à l’heure même, en pleine nuit, lava leurs plaies et sur-le-champ reçut le baptême, lui et tous les siens. Il les fit alors monter dans sa maison, dressa la table, et il se réjouit avec tous les siens d’avoir cru en Dieu. Lorsqu’il fit jour, les stratèges envoyèrent les licteurs dire au geôlier : « Relâche ces gens-là. »

Ce geôlier nommé Ventusvobis Timidus, tout heureux, quitta la prison et décida de porter la bonne Nouvelle dans les Ardennes. Il s’installa à Trèves. Un de ses descendants fut chargé par Dagobert Ier de fonder l’abbaye de Saint Maximin de Trèves. Il y laissa cette lampe.

En 963, cette lampe fut reprise par un capitaine de l’armée de Sigefroid, qui fonda le château de Luxembourg, car, ayant traduit son nom, il estimait qu’elle lui revenait de droit.

Elle fut conservée par cette famille jusqu’à ce qu’elle soit échangée en 1949 contre du vin de Bourgogne de 1947 (on sait que ce fut une année magnifique pour certains Pommards).

Le sacristain a reçu avec grand plaisir cette lampe qui lui fait toujours songer qu’il doit se délivrer de toutes ses tendances de gardien des choses matérielles.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Olivier JULLIEN de POMMEROL

Equipier de PSN († 2018)

(re)publié: 01/05/2020
1ère public.: 01/11/2016