Menu
La vitrine du bar de la Marine

La corbeille de la multiplication des pains

Il s’appelait Joseph, Joseph de Tibériade. Il habitait dans le coin de Tabgha. Lorsque Jésus quitta ce lieu, il récupéra quatre des corbeilles pleines de pain. Et celles-ci furent conservées dans sa famille et Joseph y construisit une chapelle. Sous la chapelle, il enterra une des corbeilles ; elle doit y être toujours malgré les tremblements de terre de 419 et de 551 et la destruction des lieux par les Perses en 614.

Celle-ci fut en fait lestée de pierres et posée au fond du lac de Tibériade ; en effet la famille, un peu superstitieuse, croyait que au-dessus la pêche serait toujours très bonne. En 1985, suite à une baisse des eaux du lac, un pécheur qui veut garder l’anonymat la trouva parfaitement conservée dans la boue à côté d’une barque romaine.

Il prévint les savants qui dégagèrent cette barque à partir de fin 1986.
Pour assurer, avant séchage complet, la conservation de cette corbeille, ils la trempèrent dans de l’huile d’olive.

La discrétion oblige le sacristain à ne pas dire comment cet objet lui est parvenu.

 
Olivier JULLIEN de POMMEROL

Equipe de PSN

pommeo aol.com
(re)publié: 01/11/2017