RecherchechercherchercherRecherche
Menu
Le port
Puisse Port Saint Nicolas être l'une de ces escales où l'on refait ses forces...
Avant de repartir !
PSN EN AOÛT

Au mi-temps de l’été et des grandes migrations,
Faire halte un instant et déposer ses encombrements
Dans le silence et la fraîcheur d’un havre de prière
Pour ne rien faire que de laisser son âme respirer.

Comme il apparut à Bénédicte de la Croix
Et que fit cet homme de la terre du pays d’Ars
Qui confia à Vianney Jean-Marie, son pasteur :
« Je l’avise et il m’avise » sans plus d’explication.

Au jour de Notre-Dame en son Assomption,
Que sur les lèvres s’égrènent doucement
Ces « Je vous salue Marie » répétés à l’envie
Comme de petites vagues accourues de l’infini
Qui font sourire la plage de sable un instant.

Avec Dominique et Bernard et leurs monastères,
Qu’au déclin du jour, comme un encens du soir,
Monte notre prière pour celui qui n’a d’autre recours
Que de se faire souvenir de la Vierge tutélaire.

En méditant ce qu’Augustin, l’évêque berbère,
Révélait aux chercheurs d’un Dieu caché :
« Ne t’en va pas au dehors, rentre en toi-même ;
Au cœur de la créature habite la vérité. »

Oncle Pierre disait : « L’amour de Dieu n’aliène pas l’homme mais le construit, l’humanise, le libère, le divinise. Alors pourquoi fuir Dieu ? » Et il disait encore : « Prière et (...)
Jules LAGOUTTE
« Je ne te marquerai que les heures des beaux jours. » Cette inscription sur le cadran solaire d’un village médiéval, sur le chemin de retour des vacances, semble donner tout leur (...)
Michel AMALRIC
Seigneur, assez souvent, à première lecture un peu rapide, je trouve que Tu t’exprimes à la façon des Marseillais qui ont la réputation d’exagérer. C’est particulièrement sensible (...)
Françoise REYNÈS
Renaud LABY
Cela fait deux ans que j’ai offert aux pères maristes de Toulon d’assurer une permanence, une fois par semaine pour tenir leur service d’accueil. Le moins qu’on puisse dire, c’est (...)
Françoise REYNÈS
Heureusement que NOÉ a réussit à attraper le pic-vert, autrement il aurait fini NOYÉ ! Pour démarrer le puzzle...
Mike LEGÉHAUT
Le contexte La joie dans l’Eglise L’Eglise actuelle vit-elle dans la joie ? Beaucoup trop peu. Et cela ne date pas d’aujourd’hui. A son époque déjà, Nietzsche avait des paroles (...)
Godfried DANNEELS Mgr
III – SPÉCIFICITÉ DE L’INITIATION CHRÉTIENNE 1. Quel est le nouveau monde que nous proposons ? L’importance pour une initiation, c’est de proposer un niveau de passage à une (...)
Jean-Marie BEAURENT
Il faut croire que l’intérêt est grand, puisque la réforme liturgique de l’après-concile a voulu que nous écoutions chaque dimanche un passage de l’Ancien Testament comme première (...)
André KERYGME
« Qui n’accueille pas le Royaume de Dieu comme un enfant n’y entrera pas. » Voir grandir nos deux filles (un an et demi et 2 ans et demi) est d’un grand avantage pour comprendre (...)
Elodie et Jérôme FLAHAUT
Le Nouveau Testament nous a conservé trois récits de la conversion de saint Paul sur le chemin de Damas : Ac 9,1-19 ; Ac 22,4-21 ; Ac 26,9-18. Même si les peintres - et (...)
Philippe LOUVEAU
Le mot hébreu désigne à la fois le ver, la chenille et la larve, car ils peuvent tous faire périr les végétaux, comme le ricin de Jonas (Jon 4,7) ou les vignes (Dt 28,39). Le ver (...)
Stéphane AULARD
La troisième plaie d’Egypte est une invasion de moustiques où les magiciens reconnaissent « le doigt de Dieu » (Ex 8,12-15).
Stéphane AULARD
Leurs piqûres peuvent devenir mortelles ; c’est par eux que Dieu a chassé les Cananéens, pour libérer la Terre promise au profit d’Israël (Ex (...)
Stéphane AULARD
Ô mon Dieu ! Compagnon de ma route, donne-moi, en ce jour, un cœur d’homme, non par un cœur indifférent, froid et glacé, mais un cœur simple, un cœur de chair comme le tien. Il est (...)
Me voilà partie à rêver, Plus rien à faire, laisser couler le temps. Mais quel temps, Seigneur ? Le temps de me laisser regarder par Toi, de me laisser aimer. Mais le temps (...)
Nicole JOUZEL
Bienheureux ceux qui savent rire d’eux-mêmes : ils n’ont pas fini de s’amuser. Bienheureux ceux qui savent distinguer une montagne d’une taupinière : il leur sera épargné bien des (...)
Joseph FOLLIET
Prier semble une attitude humaine si fondamentale qu’elle se retrouve, de fait, dans toutes les religions. Il y a même beaucoup de similitudes dans les attitudes, les gestes, (...)
André KERYGME
Google+
Twitter
Facebook